Menu
125 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualité Marques > Shopping en ligne sur Whatsapp et Instagram, un danger pour votre marque ?

Shopping en ligne sur Whatsapp et Instagram, un danger pour votre marque ?

Le 17 juin 2019
Shopping en ligne sur Whatsapp et Instagram, un danger pour votre marque ?
Il s'agit de voir quelles pourraient être les conséquences des options de shopping en ligne sur Whatsapp et Instagram sur la protection des marques, en utilisant comme référence les tests que les deux applications ont déjà lancé.

Visant le marché de WeChat, Whatsapp et Instagram vont prochainement lancer leurs propres systèmes de shopping depuis leur application. Quel impact peut-on en attendre sur la protection des marques ?

WeChat est une application chinoise qui, en plus de sa fonctionnalité principale de communication, permet d’envoyer de l’argent à un contact.
Elle diffère des autres sites et applications de shopping en ligne par le moment du paiement, instantané et non différé comme dans la majorité de ces sites (après confirmation de la réception du produit vendu). En effet, les paiements visant -dans un premier temps en tous cas-, davantage la sphère privée que le commerce. Bien sûr, sans identification sûre du vendeur, et sans vérification de la part du consommateur, l’application s’est retrouvée envahie de contrefaçons.

On ne peut néanmoins pas nier les bénéfices que réalisent WeChat grâce à ce système, et la place importante qu’il a pris dans la vie quotidienne des chinois, d’où l’intérêt que lui portent Instagram et Whatsapp.

Whatsapp a d’ailleurs déjà lancé la version test de Whastapp Pay en Inde, où elle semble connaitre un franc succès ; tout comme l’option shopping sur Instagram, accessible aux Etats Unis.
Cette dernière est plus sécurisée, dans la mesure ou elle n’est accessible qu’à des marques connues. D’un autre point de vue, les petites entreprises se voient refuser l’accès à un marché très profitable.
Quant à Whatsapp, le cryptage rend impossible toute identification des vendeurs de produits contrefaits, et pour l’instant aucune proposition de protection des marques vendues n’a été émise par Whatsapp.

               

                Ces deux options dans les applications Whatsapp et Instagram seront donc bientôt disponibles en Europe, et malgré les dangers qu’elles représentent pour les marques, aucun outil n’est mis à disposition des propriétaires de marques si ce n’est la sélection extrêmement fermée d’Instagram. Affaire à suivre.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualité Marques